Pourquoi évaluer mon taux d’endettement ?

Parallèlement à la détermination de votre capacité d’emprunt, le calcul du taux d’endettement permet également de réaliser un suivi de votre situation financière, d’établir un bilan sur vos possibilités et d’anticiper d’éventuelles dépenses futures.

Même lorsque vous ne désirez pas contracter un crédit, il peut être judicieux de déterminer votre taux d’endettement. Cela vous permettra en effet d’évaluer votre santé financière et de vous projeter dans l’avenir. Ce simple calcul vous fera réaliser les efforts budgétaires que vous allez devoir consentir pour pouvoir demander un prêt dans le futur et en baisser le coût. En effet, plus votre situation financière sera bonne, plus l’établissement bancaire que vous pourriez solliciter pour un crédit sera enclin à avoir confiance dans votre dossier et à vous accorder un crédit à un taux préférentiel.

Si vous avez déjà contracté un crédit, ce calcul peut également vous faire éviter de tomber dans une situation de surendettement, qui survient lorsqu’une personne a accumulé trop de dettes et que ses ressources ne lui permettent plus de faire face à ses échéances. Cet évènement peut également survenir lorsque des circonstances imprévisibles surviennent, comme le chômage, un décès ou un accident. Ainsi, calculer ce taux d’endettement est une bonne manière de comprendre que la constitution d’une épargne de précaution n’est jamais inutile. Cette dernière peut vous permettre de prendre conscience des efforts à réaliser sur certains postes de consommation afin de faire baisser ce taux qui constitue un argument de poids lors de la souscription d’un crédit.

 

Pourquoi évaluer son taux d’endettement pour un crédit immobilier ?

Que vous ayez ou non contracté un crédit, calculer votre taux d’endettement vous permettra de faire un point sur la somme que vous ou votre famille pouvez épargner chaque mois. Une donnée très importante dans l’optique de procéder à une demande de crédit immobilier pour acheter un logement.

Malgré des taux de crédit immobilier en baisse constante depuis le début de l’année 2012, la distribution de prêts en vue d’acheter un bien s’effondre. Cette situation paradoxale découle du degré d’exigence des établissements prêteurs qui demandent des garanties toujours plus importantes pour faire face aux aléas de la vie.

Ainsi, pour ne pas subir de refus de la part du prêteur, autant prendre les devants et se constituer un apport conséquent. A ce titre, le taux d’endettement vous permettra de calculer votre capacité de remboursement et par conséquent votre capacité d’emprunt. Plus vous vous constituerez une épargne, plus votre banquier sera prêt à vous accorder un crédit immobilier d’un montant élevé. De plus, vous négocierez plus facilement un taux bas si vous disposez de garanties, la première étant votre capacité de remboursement à laquelle votre établissement prêteur va appliquer un coefficient pour déterminer le montant empruntable.

Bien entendu, votre reste à vivre, s’il est important, même avec un taux d’endettement supérieur à 33%, vous fera bénéficier de conditions d’octroi préférentielles. Inversement, un taux d’endettement important est source de hausse des taux d’intérêts demandés et parfois même de refus.